Ski de Randonnée Nordique, Backcountry, Pulka
Skirandonnenordique.com, le portail du Ski de Randonnée Nordique et des expéditions en pulka. Consultez les itinéraires, les tests de matériel outdoor, et les actualités nordiques.
Rejoignez la communauté, contribuez sur le forum, publiez vos photos ... »
Inscription : Inscription |  Connexion : Connexion
Guide is developed by The SmartFactory (http://www.smartfactory.ca), a division of INBOX Solutions (http://inboxinternational.com)
Ally canoë – Bergans of Norway
Publié par Régis Cahn le 20/09/2010 (7269 lus)
canoë AllyLe canoë et le kayak sont les cousins germains de la pulka. Que ce soit le canoë, le kayak ou le traîneau, ces engins ont tous été conçus comme mode de déplacement avant de devenir des outils fabuleux alliant plaisir de la glisse et découverte de la nature.

Les amoureux du plein air ne s’y trompent pas ! L’hiver, ils tractent une pulka pour explorer les étendues blanches, tandis que l’été, ils naviguent sur les rivières sauvages. C’est dans cet esprit, que nous avons testé le canoë Ally. Le canoë norvégien Ally a la particularité d’être facilement transportable car c’est une embarcation de randonnée démontable.

Conditions de test :
- Canoë-camping au mois d’août sur la Dordogne. Rivière facile et accessible aux débutants (ce que nous sommes !).
- Itinéraire entre Gluges et Beynac : 66km en 3 jours (2 pagayeurs)




Caractéristiques techniques :
Marque : Ally Canoë – Bergans of Norway
Modèle : ALLY 16.5´ DR (Standard – gamme All Round)
Particularité : canoë démontable
Référence : art. 811
Capacité : 2/3 personnes, 380 kg
Poids : 20 kg
Lieu de fabrication : Norvège
Prix public conseillé : 1799 euros

Dimensions :
- longueur : 5 mètres
- hauteur : 36 cm
- largeur : 95 cm

Accessoires :
- 2 pagaies en bois (existe en 140, 159 et 160 cm)
- 2 sièges (3ièm en option)
- 1 maillet
- 1 kit de réparation
- pontage en toile (option)

A l’intérieur du sac :
- toile plastique extérieure,
- mousse intérieure,
- 4 arceaux en aluminium de longueur différentes qui en s’emboitant forment la colonne vertébrale du canoë,
- 8 « cross rib » numérotés qui forment les côtes de l’embarcation.

Ally Canoe sur la Dordogne


Avis :
Notre virée sur la Dordogne fut une grande première pour du canoë-randonnée-camping.
Après avoir testé à 2 reprises, une embarcation classique sur un lac norvégien et une rivière finlandaise, notre durée maximum dans un canoë n’a jamais excédé quelques heures. Nous avons expérimenté le canoë-bivouac en même temps que l’Ally Canoe que nous connaissions de réputation.

Constitué d’une armature de tubes et d’une toile en polyéthylène, l’Ally Canoë est réputé pour sa stabilité et son confort durant le pagayage. Etant novice en la matière et parcourant une section de rivière dépourvue de rapides, il est difficile de juger la stabilité de l’Ally Canoë sur des portions délicates.

Nous pouvons témoigner que sur la Dordogne, l’embarcation est :
- stable : le canoë se comporte parfaitement bien dans les passages les plus mouvementés.
- confortable : l’Ally est facile à manœuvrer. Spacieux, il permet d’emporter un volume / poids important. La position assis-genoux sur le siège n’est par contre pas très aisée à tenir toute une journée (En fonction du réglage, position légèrement ajustable). Elle a cependant l’avantage d’améliorer la propulsion en comparaison avec la position assise.

Ally Canoe monté


Solidité :
Malgré quelques passages rocheux, par eaux basses et lors de l’arrimage sur des cailloux, la toile en plastique n’a pas bronchée. Les sections en aluminium paraissent solides. Elles peuvent cependant se tordre lors du montage. Les fixations plastiques (C-clips) sont résistantes (à vérifier sur du long terme).

Intérieur de l'Ally Canoë


Montage :
Malgré la simplicité de l’embarcation, le premier montage exige du temps. Lorsqu’il est neuf, la toile est relativement rigide et il faut appréhender le sens de montage, la logique... Ally Canoë annonce dans son DVD, un temps de montage de 20 minutes… Il doit s’agir du temps de démontage ! Après plusieurs essais, il faut compter les temps suivants :
- Montage : 1 heure
- Démontage : 20 minutes

Conseils :
Visionnez plusieurs fois le DVD avant de partir afin de mémoriser la logique (sections en alu à mettre avant les autres). Etre à deux pour le montage !
Sur le terrain, étalez l’ensemble des éléments en repérant les numéros gravés sur les sections en aluminium. Le mode d’emploi peu explicite est en anglais ou en norvégien : difficile de s’y fier.

Ally Canoë démonté


Points faibles :
- le sac de transport ne permet pas un long acheminement sur le dos. Il est préférable d’utiliser une claie de portage. Le sac est en toile et à la longue ne sera pas résistant.
- vitesse plus lente qu’un canoë rigide (comparé avec un Old Town Discover 158)
On a pu constater que le canoë est plus lent qu’un canoë rigide. Nous n’avons pas le recul nécessaire pour en conclure quoi que ce soit. Est-ce lié au coefficient de frottement plus important (forme plus large, souplesse de l’embarcation, poids du matériel de bivouac …)

Points forts :
- facile à transporter dans le bus, le train, l’avion, sur une banquette d’une voiture.
- pontage en toile amovible permettant de se protéger des projections d’eau (non testé). Pourquoi les attaches du pontage ne sont pas prévu d’origine ? (il faut soi-même coller les encrages sur la toile !)

L’étrave du canoë a une forme de banane digne des canoës de nos rêves, descendant les rivières saumoneuses d’Alsaka. Les belles pagaies en bois ne font que renforcer ce tableau idyllique.
L’Ally est résolument une embarcation prévue pour les baroudeurs au long cours…
L'Ally canoë est idéal pour la randonnée-bivouac... on s’imagine déjà l’été prochain en train de naviguer sur une rivière lapone !

Armatures du canoë


Liens utiles :
- Consultez toutes les photos du test de l'Ally canoë – Bergans of Norway.
- Site web d’Ally Canoë
- Lire à livre : le guide du canoë en France

Bons plans :
La Dordogne est une rivière permettant de débuter en Canoë. Le parcours le plus usité permet de naviguer entre Argentat et Beynac. Les sections entre Souillac et Beynac sont magnifiques (châteaux, patrimoine…) mais sont aussi très fréquentées en été. Il est facile de trouver des emplacements pour le bivouac. De nombreux campings sont disposés sur le long des rives de la Dordogne. Pour débuter en canoë, il est préférable de louer un canoë et de faire appel aux conseils d’un professionnel. Une adresse sérieuse sur le parcours : Canoë Carsac et Canoë Dordogne (location à la journée sur plusieurs jours, transfert en bus, conseils…).

Numéro sur l'armature du canoë Pagaies en bois
Revêtement extérieur du canoë Système de fixations des tubes en aluminium
Support en aluminium pour les chaises du canoë siège en plastique du canoë
 



Naviguer à travers les tests
test précédent Outil multifonctions Gerber Steady Chaussures de Trail Alkaline GTX test suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
pat
Posté le: 26/09/2010 18:38  Mis à jour: 26/09/2010 18:41
Skieur régulier
Inscrit le: 01/03/2008
De:
Contributions: 43
 Re: Ally canoë – Bergans of Norway
Puisque Régis a ouvert la voie en parlant de canoë sur ce site, allons-y !

Nous possédons le même canoë acheté d'occasion en 2007. Depuis, nous avons parcouru environ 1100 km.

Nous ne regrettons pas cet investissement car c'est un bateau pratique, qui navigue bien et qui est assez solide pour un démontable.

Bien que l'article de Régis soit complet et bien documenté, je me permets quelques commentaires :

- Concernant les matériaux, je dirais que la "toile" du bateau est plutôt en PVC qu'en polyéthylène.

- Concernant la position : Sur les photos, je constate que la forme des sièges est quelque peu différente des nôtres. Nous les utilisons pratiquement toujours en position assise et le confort est assez bon. Dans des passages techniques, la position à genoux est préférable car elle permet de faire plus corps avec le bateau. Ceci procure une meilleure efficacité dans les manœuvres. Le confort est nettement moins bon car il faut positionner les genoux entre les armatures. De plus, si vous passez sur un rocher, malgré la mousse, vos genoux le sentent passer…

- Concernant la solidité des pièces d'assemblage en plastiques, je confirme qu'elles sont très résistantes. Les tubes alu sont solides. Ils peuvent se tordre légèrement, mais il est également possible de leur redonner leur forme initiale. Comme pour les arceaux d'une tente, les tubes sont reliés entre eux par des câbles. Certains d'entre eux se sont cassés. Ça ne gêne pas pour la navigation, mais complique légèrement le montage du bateau. Je viens de contacter Bergans à ce sujet pour savoir comment les remplacer. J'attends une réponse de leur part.

- Pour le temps de montage : Régis doit pouvoir progresser : j'ai mis 40 mn seul la première fois et quand tout se passe bien, nous mettons 20 mn à deux. Le plus délicat est le centrage de la mousse dans la peau ainsi que la pose des premiers couples. J'ai mis des étiquettes bien visibles pour repérer les différents éléments et leur ordre de montage. (Quand Régis n'aura plus à trouver et à déchiffrer les numéros gravés, il gagnera au moins 10 mn).

- Le sac de transport dont nous disposons n'est pas non plus très confortable pour un long portage. Par contre, il est en PVC et se transforme en sac étanche.

- Côté navigation, au niveau des sensations, c'est un bateau très proche d'un bateau rigide équivalent. Je note cependant quelques petites différences :
- Le bateau est plus silencieux qu'un rigide, il ne fait pas caisse de résonance. On entend donc moins les pagaies heurtant le bord et le frottement du fond sur un obstacle.
- De part sa relative souplesse, il a une légère tendance à épouser la forme des vagues si bien que le passager avant prend moins d'eau. En contre partie, il me semble que le bateau présente une petite inertie dont il faut tenir compte dans les manœuvres
- Lorsque le bateau frotte dans un passage avec peu d'eau, il est plus ralenti qu'un rigide. Cela peut s'expliquer par le fait qu'il épouse d'avantage la forme des obstacles et offre donc plus de surface de contact, et par conséquent plus de résistance à l'avancement. Peut-être même qu'il se crée parfois un petit effet ventouse. Mais il n'y a rien de dramatique.
Pour comparer réellement les performances avec un rigide, il faudrait faire un test rigoureux (charge, équipage, rivière, conditions, etc, identiques)

- Le poids à vide relativement faible (20kg) est un gros avantage lors des portages en terrain accidenté : pas besoin de faire une pause tous les 10 mètres, risque réduit de se faire une entorse de la cheville, etc…
C'est par contre sans influence sur la navigation telle qu'on la pratique (avec les 2 chiens l'équipage doit atteindre 220kg ! Sans parler du matériel et des vivres nécessaires à la rando qui doit être au minimum de 50kg).

- Concernant le pontage, nous l'utilisons rarement à cause des chiens ! C'est un plus indéniable pour naviguer par des météos médiocres ou fraîches. Pour naviguer dans de la classe 2 sup à 3, ça évite de s'arrêter pour vider le bateau après chaque train de vague. Dans la classe 4 (testé sur l'Isère), sous le poids des paquets d'eau, le bouchon central a tendance à 'déjuper'. Un bricolage pour améliorer la chose devient nécessaire.
Régis se demande pourquoi les attaches du pontage ne sont pas prévues d’origine ? (il faut soi-même coller les encrages sur la toile !) Je suggère que c'est pour éviter la mutualisation de cet équipement (sans ces encrages collés, je ne peux lui prêter mon pontage...)


- Pour de plus amples informations et d'autres photos, n'hésitez pas à consulter notre site. Vous y trouverez également des topos et récits de randonnée sur quelques rivières françaises.

Pat

Auteur Commentaire en débat
Cyrille M
Posté le: 26/09/2010 19:16  Mis à jour: 26/09/2010 19:16
Skieur pro
Inscrit le: 07/04/2009
De:
Contributions: 695
 Re: Ally canoë – Bergans of Norway
Salut Pat, toujours aussi sympa ton blog
C'est vrai que pour attaquer un achat d'occasion est une idée. L'itinérance en canoë rappelle vraiment l'esprit du raid en ski

Auteur Commentaire en débat
pat
Posté le: 23/05/2011 11:36  Mis à jour: 23/05/2011 11:36
Skieur régulier
Inscrit le: 01/03/2008
De:
Contributions: 43
 Re: Ally canoë – Bergans of Norway
Les skis et pulkas sont rangés et nous avons ressorti le matériel nautique.
Dans mon précédent commentaire sur ce canoë Ally, j'avais mentionné la casse de ressorts reliant les tubes de l'armature.
Citation :
- Concernant la solidité des pièces d'assemblage en plastiques, je confirme qu'elles sont très résistantes. Les tubes alu sont solides. Ils peuvent se tordre légèrement, mais il est également possible de leur redonner leur forme initiale. Comme pour les arceaux d'une tente, les tubes sont reliés entre eux par des câbles. Certains d'entre eux se sont cassés. Ça ne gêne pas pour la navigation, mais complique légèrement le montage du bateau. Je viens de contacter Bergans à ce sujet pour savoir comment les remplacer. J'attends une réponse de leur part.


Et bien, la société Bergans, par l'intermédiaire de la responsable de la marque en France, m'en a fait rapidement et gracieusement parvenir cinq. J'en ai réparé certains comme je l'explique sur mon site. Puis pour terminer les réparations et avoir un peu de réserve j'en ai redemandé dix qui viennent de me parvenir.

Nous apprécions de pouvoir trouver des pièces détachées (de nos jours, on nous incite plus souvent à jeter et remplacer qu'à réparer).
Ceci confirme, s'il en était besoin, le sérieux de la marque.

Auteur Commentaire en débat
mtriclin
Posté le: 31/05/2013 20:57  Mis à jour: 31/05/2013 20:57
Webmaster
Inscrit le: 15/11/2007
De: paris
Contributions: 465
 Re: Ally canoë – Bergans of Norway
Régis,

Rassures-toi, j'ai les mêmes galères avec le temps de montage du kayak biplace groenlandais grand narak de chez Nautiraid.

Nautiraid annonce un temps de montage de 20 minutes (ca me rappelles les temps allucinant pour résoudre le Rubics Cube ). Je pense qu'il s’agit de mon temps de démontage quand je le range en vrac dans le coffre de la voiture !

On vérifiera ensemble cet été sur les lacs alpins si nous avons le pied marin (ou alpin ?) pour se préparer à une grande randonnée kayak-bivouac dans les pays du nord.
Proposez un test de matériel
Vous avez testé du matériel de plein air ? Faites-nous part de vos expériences !
Connectez-vous et proposez votre test de matériel. Après modération, votre avis sera publié sur le site.
Rechercher sur tout le site SRN :
 
Tentes 4 saisons Hilleberg
Vidéos tests matos
Introduction au ski-raquette Altai Hok
Monrechaud : réchauds Randonnée et Camping
Skirandonnenordique sur Facebook
Skirandonnenordique sur Twitter
SRN sur Google+